Actualités
Dossier : Comment la crise a-t-elle modifié les perspectives et les enjeux de la filière aéronautique ?

Aéro : quels points de vigilance pour les IRP ?

Alors que l'horizon s'éclaircit pour la filière, points de vigilance et enjeux restent nombreux pour les représentants des salariés.

outils navigation

 

Pour l’industrie aéronautique, le choc de la crise liée au Covid-19 est sans commune mesure avec les précédentes crises. Cela s’est traduit par une vague de restructurations en France : malgré un recours massif à l’activité partielle et des aides publiques de soutien aux entreprises, le secteur aéronautique a détruit près de 30 000 emplois directs, particulièrement au second semestre 2020.

Ces suppressions de postes ont pris de multiples formes : plans de départs volontaires, PSE, licenciements économiques, plans de mobilité dans le cadre d’accords de GEPP, baisse/arrêt de l’intérim, accords de performance collective avec des conséquences défavorables en termes de rémunération et/ou de mobilité pour les salariés…

En tant que représentants de personnel, vous avez été fortement mobilisés depuis 18 mois et vos prérogatives s’élargissent aux thématiques environnementales depuis le mois d’août. Si le calendrier de reprise des activités reste incertain, plusieurs enjeux seront à l’ordre du jour pour la filière : consolidation, robotisation et digitalisation des environnements de travail, décarbonation de l’aviation… Les points de vigilance sont nombreux, tant d’un point de vue économique que de l’emploi, des conditions de travail ou encore du climat.

Points de vigilance

important

Efforts équilibrés entre salariés et actionnaires
Politique de rémunération équitable
Risques liés à la flexibilisation du travail
Maintien et développement des compétences
Transition environnementale

Les questions à vous poser

> DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE

  • La trésorerie permet-elle de rembourser les dettes, dans une période de sous-charge et de hausses de prix matières ?
  • Quelles sont les perspectives de remontée des cadences de l’entreprise ?
  • Celle-ci a-t-elle les moyens financiers et humains d’y faire face ?

> DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

  • Quelle gestion des emplois et des parcours professionnels dans un contexte de transition écologique, de numérisation, de consolidation… ?
  • Qu’impliquent l’accélération de la production et les investissements pour l’organisation et les conditions de travail ?

> DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION SUR LA POLITIQUE SOCIALE

  • Quel arbitrage entre maintien des emplois et recours à de la force de travail externe (intérim, sous-traitance…) ?
  • Y a-t-il des métiers en tension (difficultés de recrutement, fidélisation des salariés, formation et développement des compétences) ?
  • Quelle politique de rémunération dans un contexte inflationniste ?

> ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX 

  • Quelle exposition aux changements liés à la décarbonation et quelles préparations ?
  • Quelles obligations de reporting sur les risques environnementaux ?
  • Comment la BDESE peut-elle être complétée sur les enjeux environnementaux ?
  • Comment intégrer ces thématiques dans le dialogue social ?

 

Partagez cet article !