Actualités

Préparez-vous au « 100 % santé » le plus tôt possible !

2019 est l’année de lancement du « 100% santé », autrement appelé « reste à charge 0 ». Comme promis par le candidat Macron pendant la campagne présidentielle, l’optique, l’audiologie et le dentaire seront totalement pris en charge à partir du 1er janvier 2020. Plus « aucun Français ne renonce[ra] aux soins pour des raisons financières ». Et cela, sans incidence sur les cotisations de mutuelle. Vraiment ?

infirmières dans un hôpital

De quoi parle-t-on ?

Le « 100% santé » signifie que, d’ici au 1er janvier 2020, les contrats collectifs responsables devront ajouter un panier sans reste à charge pour les patients, à côté des paniers à « tarifs libres ». Pour l’optique, l’audiologie et le dentaire, les salariés pourront se faire soigner sans rien débourser. Des prestations d’« entrée de gamme », par exemple des montures limitée à 30€, devront être disponibles. Mais le contrat de mutuelle pourra inclure un panier mixte avec des équipements à « tarifs libres » - par exemple, des verres avec reste à charge orneront la monture à 30€.

Quant à l’effet du « 100% santé » sur l’équilibre des contrats, il dépendra des changements de consommation de soins qu’il induit. Pour le moment, les estimations convergentes des courtiers et des assureurs laissent penser que les contrats les plus proches du panier de soin ANI (les plus basiques) pourraient subir des surcoûts, ce qui serait moins le cas des contrats « haut de gamme ».

Pour en savoir plus, le « 100% santé » expliqué par le gouvernement

Quelle action pour les représentants des salariés ?

Quels sont les éléments fondamentaux de la réforme ? Comment avantageusement profiter du « 100% santé » pour rénover son tableau de garanties ? Comment communiquer à l’ensemble des salariés sur cette réforme ?

En tant que représentants des salariés, vous avez un rôle à jouer dans la mise en conformité du régime de protection sociale complémentaire : négociation des avenants ou d’un nouvel accord pour les délégués syndicaux, consultation sur toute modification du régime de frais de santé pour les élus du CE ou du CSE. Si votre entreprise n’a pas encore engagé la mise en conformité du régime de protection sociale complémentaire, n’hésitez pas à lui remonter le sujet.

Votre expert Syndex peut vous aider à aborder sereinement la mise en conformité de votre régime et à peser face aux propositions de votre direction et de ses conseils.
Pour en savoir plus sur l’offre Syndex en matière de protection sociale complémentaire