Actualités

Another Day In Paradise

Le secteur bancaire français et les paradis fiscaux. Découvrez ici une étude sur la place des paradis fiscaux et juridiques dans la globalisation et notamment sur les liens entretenus avec les banques françaises

Image d'illustration

 

Le métier de la banque a été le secteur précurseur dans l’usage des paradis fiscaux à des fins de confidentialité et d’évitement de l’impôt. Pionniers en la matière, les banquiers suisses de la fin du XVIIIème siècle offraient déjà la possibilité de transactions confidentielles aux aristocrates français fuyant la Révolution. Deux siècles plus tard, le secteur bancaire semble cependant surpassé en termes d’optimisation fiscale agressive par les géants du numérique (Google, Apple, Amazon), pour qui la «nouvelle frontière» de la richesse immatérielle rime souvent avec l’évitement total de l’impôt sur les sociétés.

Toutefois, autant que les scandales médiatiques (récurrents sur ce sujet : Luxleaks en 2014, Swissleaks en 2015, Panama Papers en 2016...), le renforcement de l’obligation de transparence et l’accent mis sur l’exigence de conformité imposent de mesurer l’ampleur de la dépendance des banques françaises à l’existence des centres financiers offshore.

Partagez cet article !