Actualités

La banque délocalise aussi

Le phénomène de délocalisation n’est pas propre à l’industrie et aux services téléphoniques. Le secteur bancaire le pratique depuis 20 ans.

Image d'illustration

 

Loin de se limiter au secteur de l'industrie manufacturière, le phénomène des délocalisations frappe également le secteur bancaire français, avec une accélération observable depuis 20 ans, et une tendance lourde à la hausse de la qualification des métiers qui font l'objet d'un "offshoring".

La note du pôle Services financiers de Syndex expose les arguments, les logiques et les hypothèses (qui restent parfois largement à démontrer) qui poussent les directions générales des grands groupes bancaires français à adopter des mesures de délocalisation. En contrepoint, un exposé, non exhaustif, des effets pervers et des coûts cachés de la délocalisation d'activités bancaires souligne les risques inhérents et la fragilité des gains planifiés liés à la délocalisation.

 

 

Télécharger la note ci-contre :

Partagez cet article !