Actualités

2011-2021 : Où en est la stratégie européenne pour les transports ?

En 2011, la Commission européenne adoptait une feuille de route ambitieuse pour les transports européens. Parmi ses objectifs : les rendre plus efficaces et plus propres. 10 ans après, la Commission dresse un premier bilan de sa stratégie et évalue les chances de la voir réussir.

transports

La « Feuille de route pour un espace européen unique de transport » et son agenda politique 2011-2021 présentaient la stratégie de la Commission pour le système des transports européens, identifié comme une composante majeure de la prospérité de l’Union. À travers trois objectifs spécifiques et 10 objectifs repères, ce livre blanc listait 40 initiatives à mettre en oeuvre pour accroître l’efficacité du système de transport européen et entamer de la décarbonation du secteur. L’évaluation menée par la Commission cette année montre des résultats contrastés.

UN BILAN À 10 ANS MITIGÉ :

Les 3 objectifs spécifiques de la feuille de route étaient :

  • la réduction des émissions de gaz à effet de serre du secteur du transport de 60% d’ici à 2050 par rapport à 1990 ;
  • la limitation de la croissance des encombrements ;
  • la diminution de la dépendance à l’égard du pétrole.

En dépit des réalisations, les trajectoires des objectifs spécifiques ne permettent pas d’envisager l’atteinte de ceux-ci :

  • les émissions de gaz à effet de serre dues au transport1 seraient réduites de 39% en 2050, pour un objectif initial de 60% ;
  • d’après les projections actualisées à l’horizon 2050, la congestion routière continuera d’augmenter chaque année ;
  • enfin la dépendance du secteur du transport au pétrole, bien qu’en recul, demeurerait toujours très importante à l’horizon 2030 (87% des besoins énergétiques) comme à l’horizon 2050 (77%). La Commission conclut d’ailleurs son analyse sur la nécessaire intensification des politiques de décarbonation du secteur.

Pour en savoir plus, téléchargez notre étude complète :

Partagez cet article !