Actualités

La nouvelle stratégie de SFR

Face à la concurrence, les opérateurs télécoms veulent se différencier. C’est le pari fait par SFR-Numéricâble avec le rachat du groupe de presse Altice Media et de 49% de NextRadioTV.

Image du logo de SFR

 

La numérisation des contenus a modifié les métiers de la presse écrite. Elle a aussi enclenché un processus de concentration ou de diversification conduisant à de fortes réductions d’effectifs. Mais certains opérateurs télécoms s’intéressent à ces groupes de médias peu valorisés financièrement.

Ainsi, dans le sillon du géant américain des télécoms AT&T, des opérateurs français ont décidé d’investir dans les médias pour mieux diversifier leur offre. C’est le pari assumé par Patrick Drahi, le patron de SFR, qui compte s’appuyer sur sa filiale média (Altice Media et NextRadioTV), pour éditer du contenu et le proposer à ses abonnés, avec pour objectif d’augmenter le revenu par abonné. Une stratégie qui pourrait être suivie de près par son concurrent Orange. Alors qu’il va lancer des services bancaires via Orange Bank, l’opérateur s’est dit intéressé par un rachat de Canal+.

Mais un tel modèle économique n’est pas sans conséquences. La filiale média de SFR passe d’un groupe de presse à une entité qui, entre autres, fournit des contenus à un opérateur télécom. Pour les salariés, qui ont vécu un PSE en 2015, les exigences financières risquent de se traduire par des rapprochements entre équipes, l’augmentation de la charge de travail, la précarisation des emplois, alors que la transformation de ces métiers induit au contraire des besoins en formation pour assurer la montée en compétences.

Partagez cet article !