Actualités

Quel état d'esprit des CSE quant au renouvellement de leur instance ?

Au moment où s’ouvre un nouveau cycle électoral dans les entreprises, Syndex a voulu connaître comment les IRP anticipent le renouvellement de leur CSE. Découvrez les résultats de notre enquête en ligne menée du 15 juin au 7 septembre 2022 auprès de 561 élu.e.s.

enquete cse

> Pour une majorité de répondants, le renouvellement du CSE aura lieu en 2023

Interrogés sur la période prévue pour le renouvellement de leur instance, 70% des élus de CSE déclarent que les élections auront lieu en 2023. Pour 23% d’entre eux, les élections auront lieu d’ici la fin de l’année et pour seulement 8% en 2024. Ils sont 76% à déclarer rencontrer des difficultés pour constituer leur liste, majoritairement par manque de candidats (58%), mais aussi en raison de difficultés à respecter la représentation femmes-hommes.  


> 60% des CSE anticipent un maintien du statu quo en matière d’accords  

30% des répondants déclarent être pessimistes quant à la volonté des directions de négocier de nouveaux accords. Ils sont 30% à penser que le renouvellement permettra de préserver les accords antérieurs et 25% à attendre de ces élections une amélioration des accords passés.  


> Près de 50% des répondants déclarent avoir une connaissance partielle de ce qu’il est possible de négocier

Questionnés sur leur préparation aux futures négociations, les CSE sont 47% à estimer savoir "un peu" ce qu'il est possible de négocier dans un protocole d’accord pré-électoral. 39% affirment en avoir une bonne connaissance et 14% pas du tout. 30% ne sentent pas outillés pour les négociations et 45% « un peu ».  Plus de la moitié des répondants déclarent avoir besoin d’un accompagnement pour dresser un état des lieux et préparer les négociations et près de la moitié estiment avoir besoin d’un accompagnement en communication pour préparer ce renouvellement.  73% prévoient de se former en 2023.  

> Un état d’esprit plutôt mitigé sur le renouvellement des CSE  

Si 40% des répondants se déclarent sereins par rapport au renouvellement du CSE, ils sont 60% à déclarer ne pas l’être ou à ne pas l’être vraiment !

Pour aller plus loin, voir notre offre d'accompagnement pour les CSE

Partagez cet article !