Actualités

Fondation Syndex : 8 projets déjà financés soutenus en 2017

Lors de son dernier Conseil d’Administration, le 3 avril 2017, la Fondation a retenu huit nouveaux projets. Innovants, engagés, audacieux, ils ont en commun de tous répondre au leitmotiv que s’est donnée la Fondation lors de sa création en 2014 : « donner la parole au travail ».
Zoom sur ces projets, regroupés autour de l'insertion et de l'expression.

La représentante d'Emmaüs friperie solidaire signe un accord avec la représentante de la Fondation Syndex

L’insertion, un engagement solidaire

Quatre de ces projets portent sur l’insertion des personnes éloignées de l’emploi :

  • L’association Keur Kameur (Paris) va donner accès au numérique à des migrants hébergés dans la résidence sociale Masséna.
  • La coopérative Pain de la liberté (Paris 18e) sensibilisera cinq femmes en insertion aux métiers de boulangère, pâtissière et chocolatière dans le but de les faire accéder à un emploi stable.
  • Emmaüs Friperie solidaire (photo), à Paris et dans le Val de Marne, va réaménager son atelier afin de réduire les risques professionnels.
  • Enfin, l’association sociale et culturelle des Minimes (Nouvelle Aquitaine) va réaliser un documentaire sur des salariés en insertion pour faire connaître au grand public ces parcours hors du commun.

Des projets d’expression

L’autre moitié de ces nouveaux projets va donner, à proprement parler, la parole au travail.

  • C’est le cas du projet d’Étonnants travailleurs (Seine-saint-Denis) qui va organiser sa 3ème réunion annuelle (en décembre 2017), rassemblant des personnes de divers horizons pour définir le travail différemment.
  • Par ailleurs, l’objet de la Fondation trouve son parfait écho dans le projet de Sète en commun. En effet, l’association souhaite recueillir la parole des habitants de Sète à propos de leur rapport au travail et à ses nouvelles mutations. Ces propos recueillis feront l’objet d’une exposition et d’un film.
  • Le Laboratoire d’économie et sociologie du travail (LEST) du CNRS, à Marseille, réalise un documentaire sur l’évolution du métier de postier depuis 1945 en Europe, dans le cadre des transformations et négociations du travail et de l’emploi dans les activités postales.
  • Enfin, la Fondation continue de soutenir la jeune compagnie « Vaguement compétitifs ». En 2015, la Fondation avait contribué à la création du spectacle « La violence des riches ». Suite au succès public de cette pièce la fondation Syndex va contribuer à sa diffusion dans 2 théâtres au festival d’Avignon.
Partagez cet article !