Actualités

Remèdes pour la répartition

Syndex analyse les propositions de l’IGAS pour réguler le secteur de la distribution en gros du médicament, désorganisé par la concurrence entre acteurs.

Image illlustrant la pharmacie

Les fortes tensions entre les acteurs de la chaîne de distribution en gros du médicament, liées à l’augmentation des ruptures d’approvisionnement et aux difficultés économiques rencontrées par ses principaux acteurs, les grossistes répartiteurs, ont conduit la ministre des Affaires sociales et de la Santé a confier à l’Inspection générale des Affaires sociales (IGAS) une mission d'analyse des enjeux de la distribution en gros du médicament en ville.

La mission a examiné l'organisation, les obligations réglementaires et le financement de cette étape de la chaîne de distribution afin d'évaluer comment elle répond aux enjeux d'accès de la population aux médicaments, aux exigences de sécurité du médicament et d'efficience de la dépense collective. Cet état des lieux a permis à la mission d'identifier certaines mesures qui permettraient l'amélioration du système de distribution en gros au regard des enjeux évoqués.

L’équipe Syndex Pharma synthétise dans sa note sur le rapport de l’IGAS (lire ci-contre), la situation actuelle de la distribution du médicament : rôle, rémunération et difficultés économiques des grossistes-répartiteurs, et surtout propose une évaluation des scénarios qui découlent des propositions de l’IGAS.

 

Consulter la note de l'IGAS : Le rapport de l'IGAS

 

Photo crédit : ell brown via Visual Hunt

 

 

Lire la note Syndex Pharma ci-contre :

Partagez cet article !